20/02/2006

 Libérer...

 

Donner, j’en suis capable, mais prendre…

C’est tellement égoïste, tellement investigateur.

Et pourtant, «te prendre» revêtit une autre dimension car l’intention est toute autre que la simple implication du verbe. Te prendre, c’est me donner entièrement pour accepter l’être que je suis et qui a besoin…

Te prendre c’est me dévoiler et avouer les manques, les envies, les pulsions.

 

J’ai tellement de mal à me libérer de la douleur et j’accède pourtant si rapidement à l’extase que cela provoque en moi une dualité bien difficile à gérer. J’ai en moi cette opposition des sentiments qui me pousse à donner plus que je ne peux recevoir.

 

Sans doute est-ce le souvenir d’avoir été possédée par deux hommes inconscients qui a tronqué durant longtemps ma vision de l’amour, du rapport physique. Mais néanmoins, inlassablement ou par hasard, à n'importe quelles heures de nos nuits qui peuvent être des jours, je deviendrai ton odeur.

 

Sentir de temps en temps tes mots forger ma renaissance dans le cosmos du changement, tes mots qui coulent sur mes seins, tes mots précis et beaux, qui perlent sur mon ventre, tes mots que je viens doucement et longuement aspirer, tes mots qui dégagent de moi des odeurs inavouées, indicibles.

 

DOU 

 

Capable et te prendre

me donner les pulsions

libérer l'extase

gérer le souvenir tronqué du rapport physique

Par hasard, sentir ma renaissance

qui perle, qui dégage...

des odeurs indicibles...

 

17:58 Écrit par DOU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.