24/04/2006

Hodbomont, chez toi...

Tableau volé chez ARAMIS

 

Après ce week-end de rêve passé chez toi, j’ai envie de t’écrire les images qui se sont imprimées sur moi et ne disparaîtront jamais.

Tu peux bien parler de sort, de destin, d’une fée ou de lutins, qui ont conduit tes pas vers un de ces repaires magiques.....

Chez toi...c’est un bateau de pirate, une cabane dans un arbre, un cabanon de pêcheur au bord de l'océan, c'est un nid et un idéal.

Tout petit village accroché à son château, la nuit s'y endort paisible, sans bruit. Juste le chasse fouillis du vent dans les arbres et le murmure du ruisseau qui, d'un entêtement sans limite, essaye encore vainement de faire tourner la roue à aube rouillée du vieux moulin.

Les vieilles maisons se serrent les unes aux autres comme pour se protéger du froid qui lézarde les murs. Elles se penchent aussi parfois pour admirer, qui le beau lierre de sa voisine, qui du beau jardin enresemaillé. Ou tout simplement peut être qu'elles ne font que baisser la tête, juste pour s'excuser de n'être que de vieilles pierres, de ne plus bien ouïr les rires des enfants et de leur petites fenêtres, ne plus bien apercevoir le chat lové sur le banc de bois qui ronronne au soleil... Comme les belles dames de leur âge en somme…
De ta terrasse, profiter de ce soleil qui se lève sur la crête là au loin, la où le tracteur perce la brume qui borde l'inquiétante forêt où les verts sombres des sapinières sont liserés d'un trait majestueux du vert clair des grands marronniers. Le rouge queue inquiet, se pose sur le fil qui borde le jardin, puis sur la table en marbre, puis à nouveau sur le fil. Il s'irrite de l'écureuil qui descend de son arbre pour fureter alerte en quête d'une improbable noisette de l'automne dernier. La pie surveille les alentours, perchée, tel un ramoneur en livrée sur la cheminée d'en face. Le pic épeiche rejoint l'écureuil et lui ravit, ravi, la dernière noisette perdue avant de l'exploser de son bec puissant entre deux écorces du noisetier. La bergeronnette grise marche d'un air empressé vers la sous pente du garage, s'arrête et de son petit oeil noir inquisiteur, lance "t'es qui toi, t'es là pour quoi, toi ?" ponctué de petits coups de tête nerveux.

 

Toutes ces images me ramènent un instant quelques heures en arrière, lorsque le crépitement joyeux des bûches rythmaient encore un air lancinant de Count Basie et qu'un ch’tit calva de derrière les fagots, m'emplissait l'intérieur d'une chaleur réconfortante, les yeux perdus parmi la sarabande endiablée de ces flammes lutines....


C'est chez toi, simplement, passionnément, pulsionnément, fusionnellement... et en ce moment, mon esprit s'égare et je te laisse deviner où il se perd...
Car ça aussi...ça se partage...mon ami…

 

DOU

Commentaires

ma dou je viens te faire un calinou et te souhaite une bonne semaine... gros bisous ma belle

Écrit par : stephanie | 24/04/2006

Merci,... De ton commentaire sur mon blog,...
Il m'a fait énormément plaisir,...
Juste un petit truc que je veux te dire,...
J'ai l'impression qu'un de nos anciens amis communs tente de se rapprocher de toi,...
Peut-être que je me trompe,...
Mais rapelle toi, ce mec est vicieux,...
Je suis la si tu veux en parler,...
Je t'embrasse amicalement,...
Pascal

Écrit par : Pascal | 24/04/2006

Chez toi Chez lui, chez elle, ou la douceur de vivre se fait sentir, et dont l'odeur de bien être nous suit jusqu'au plus profond de nos songes.

Écrit par : Muse | 24/04/2006

un petit coucou en passant.
Bonne semaine.

Écrit par : clopinette | 24/04/2006

kikou merci pour ton passage et ton com !
eh oui nous allons nous dire le oui pour la vie!
bonne semaine

Écrit par : guitou | 24/04/2006

bonjour bonjour dou...apres discussion sur msn avec une certaine brigitte...
je vais avoir un gros service a te demander pour le mot d aout si tu peu...
je vais t écrire sur hot maill
il y as pas de boite de courriel sur ton site...???
merci pour ton commentaire sur coeurdenfant

Écrit par : coeurdenfant | 24/04/2006

bonsoir ma chère DOU plaisir de te lire...que mes mots deviennent tes phrases !
bisou ma belle

Écrit par : joy | 24/04/2006

You have a message in your comments box Puisque les bulles ont pétillé à l'ombre proche des 10, il va falloir prévoir le passage de 20.
A l'ombre d'un livre légèrement parcouru, dis-moi si expérience et ressenti il puisse y avoir, avec les "vasques" d'un ailleurs en application épidermique. Un son connu certain me berça quelques instants, si reposant et amplifiant. Peut-être tel le song effleuré à même le champs, ainsi que relaté.
Les dances "populaires" t'arriveront sous peu, je m'y attèle dès que je peux. Et ce même si la boîte n'est guère très fréquentée, y aboutir est déjà un gage. Le savoir arrivé sera un bien, je m'y engage.
A plus et non virtuellement entendu.

Écrit par : Jdbdd | 24/04/2006

hello Dou ! J'ai mis un post spécialement pour toi sur mon blog.... Je n'en dis pas plus ! Bisdoux !

Écrit par : libra | 25/04/2006

Parfois... Les images...embélissent nos coeurs et le font chanter et écrire...des mots...des phrases aux tendres souvenirs qui plus jamais s'effaceront.Bisous et bonne semaine à toi dou!!!

Écrit par : Nat | 25/04/2006

bonjour Dou, A en juger par tes com' chez moi, on dirait que tu me connais par coeur ;) Merci pour tes mots chez moi et ici, passez une très belle journée miss Dou !

Écrit par : Artatum | 25/04/2006

Bonsoir Un poussin passe.
Bonne semaine.

Écrit par : DUKE | 25/04/2006

Bonsoir Apollon se souvient de toi et n'est pas un ingrat.
Bisouilles rétrocédées.

Écrit par : APOLLON | 25/04/2006

Encore une belle balade chez toi !

Merci pour ces délcieux instants de lecture.

Mary

Écrit par : Mary | 25/04/2006

Les commentaires sont fermés.