14/05/2007

JE VOUS BAISE...

Vous, qui m’alanguissez dans ces soirs de fin d’été

Vous qui ne finissez de m’éprendre et m’étendre

Sur des herbes folles qui caressent mes reins

Sur des tapis de braises...

Vous que je baise

Sur des lits d’envies, de sauvagerie, de vins

A ne plus savoir comment m’y prendre

Ho vous, dans un murmure, que je fini par tutoyer...

 

Vous me laissez par mes mots vous enlacer.

De mes mains vous pendre...

à mes lèvres fermées qui s’écartent à la lecture de vos envies.

Ma langue bat le rythme de votre sang.

Vous êtes en moi... comme en terre inconnue...

Vous jouissez...

Je vous embrasse à la manière de mon amour…

Fort, très fort

Je vous embrasse sans détour

A perdre mon corps…

 

DOU

 

07/05/2007

MILLE ET UNE IMAGE...

Mille et une image qui traversent la tête.

Des visions furtives, des idées précises…

Des bouches friandes, des pensées magistrales...

...une odeur venant effleurer les narines, un parfum d'interdit ?
Le corps est là, les corps, qui parlent mieux que des mots.

Des mains hésitent.

Des yeux se croisent enfin.

Mieux que des mots, bien mieux, ils disent ce qui existe maintenant…

Un souffle seulement de ta bouche qui transpire toutes les sensations d'une première rencontre. Puiser au regard profond de tes pupilles des étendues de vagues violentes qui chavireront toutes les distances...

...et du bout des yeux, se tenir... pour aboutir au sentiment que rien n'est acquit, tout reste...en suspens...

Arrêter le geste, poser le regard sur ton corps.

Attendre, entendre ton souffle espérer … Tu fermes les paupières. Tu mouilles tes lèvres sèches, me regarde enfin pour que je continue, que j’avance d'un millimètre, un millimètre seulement, mais encore et encore...

 

 

17:24 Écrit par DOU dans lettres d'amour perso | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : erotique, amour |  Facebook |