25/01/2008

Lutte intense du cerveau profond…

…et de mon corps un peu vaseux

Engourdi d’émotions,

De batailles et d’aveux.

 

J’avoue et j’accuse des lassitudes…

…de rencontres préméditées,

Sans fondements, sans suites, sans rebondissements.

 

Des rencontres évasives,

Des regards miellés…

Sur fond de musiques langoureuses.

 

Des rencontres lascives

Insignifiantes et dispersées

Sur fond d’envies latentes.

 

J’accuse les coups de reins

Les coups de cœurs et coups bas…

Du bas du corps…

…vide comme les entrailles d’un mourant.

 

J’accuse mon corps d’avoir envie encore

De rencontres mielleuses

De coups durs et futiles.

 

J’accuse mon corps

De vouloir l’inutile

Et mon cerveau

De réclamer du beau…

 

J’accuse à la manière d’Emile ZOLA

Franche et ciblée

Cette faute répétée depuis tant de temps…

 

Je me donne aux hommes

J’en crève et j’en survis…

…Et j’en vis, inlassablement…

 

Commentaires

Tout simplement ... ... Ennivrant ...

Magnifique ma dou-chéwie ....

Écrit par : Sarah | 10/02/2008

kikou vivre de cela est plus que pardonnable, c'est ADORABLE !! kiss

Écrit par : mik | 11/02/2008

JE TROUVE Ce texte très beau.
Je te remerçie pour ton post sur mon blog.
Passe une douce nuit
à bientôt

Écrit par : noustousssss95 | 13/02/2008

ce texte nous emporte bravo que dire de plus.....
bisous

Écrit par : pascal | 21/02/2008

Bonjour Dou, Amie que j'ai délaissée... comment vas tu ?
Tu écris toujours aussi bien à ce que je vois...
magnifique...

Bisous toi, à bientôt..

Écrit par : syrius | 23/02/2008

Bonsoir Dou,
Tu vois je suis venue. Rapidement trop rapidement mais le temps me manque en ce moment entre répétitions et attribution des costumes j'ai peu de temps à moi mais je ne t'oublies pas.
Je te fais de gros bisous et à très bientôt. Je garde ton blog bien au chaud.

Écrit par : Martine | 12/04/2008

Me revoilà au passage je viens en passant te faire un petit coucou après une longue absence mais bon comme on dit je vais , je viens et parfois fait une longue pause car il y a des moments où plus rien ne dit . Bisou

Écrit par : christiane | 28/04/2008

Non je ne t'ai pas oublié, tu vois je suis revenue. Pardon mais le temps m'a beaucoup manqué ces derniers mois.
Donnes-moi de tes nouvelles.
Je t'embrasse ainsi que tes deux lutins.

Écrit par : Martine | 23/05/2008

Dites donc vous... où c'est que vous ètes passée ?? Non mais...
tu déménages encore ?? :-)

A bientôt ??

Écrit par : syrius | 31/05/2008

S'ouffrir . désirer , se donner, aimer, laisser
parler son coeur et son âme, vivre ses pulsions rester libre de corps et d'esprit . VIVRE avant de franchir les portes du monde à part .Ecrire pour soi c'est penser que nous ne sommes pas comme les autres .Comme vous J'essaye de devenir et être car je suis sans lettre .

Écrit par : poetelover | 02/06/2008

De retour Bonjour Dou,
Je ne sais pas si tu te souviens de moi, je suis Francis. Auparavant je venais sur ton blog et commentais quelques articles.
J'avais notamment écrit une lettre.
Puis j'avais supprimé mon blog quelques temps plus tard.
Je reviens pour dire que mon blog est revenue avec tous les articles que j'avais écrit auparavant.

Bisous.

Écrit par : Francis | 03/07/2008

Les commentaires sont fermés.