06/07/2008

DRAGUE-MOI ENCORE...

Drague-moi encore

Dans un bistrot Namurois,

Aux murs couverts de peintures effilochées.

 

Confesse-moi sur le banc en bois,

de la cathédrale St-Aubain…

Elle qui n’a jamais entendu

Les dérives de mes pensées.

 

Renifle-moi encore le cou

En appuyant ton corps au mien.

 

Bouches avides et langues intruses,

Embrasse-moi une fois de plus…

dans le sofa.

 

Rends-moi vivante, c’est simple.

Et danse, danse…

Sous mes yeux dévorants, sur mon corps.

 

Drague-moi encore…

Doucement…

Comme un air de jamais vu.

Comme une salopette de Coluche…

Fais-moi hurler de rire !

 

A me voir ainsi soumise

A tes pressions régénérantes…

J’en oublie que la vie…

N’est « qu’une » seconde…

Et que demain « n’existe pas »…

Commentaires

J'aaime, tout simplement.

Écrit par : Azelye | 09/07/2008

souvenir souvenir souviens-toi ma belle lorsqu'on s'aimait, c'était beau c'était gai c'était exquis. tu t'en vas, tu ne m'aimeras plus comme les autres fois, tu te jetteras dans les bras d'un loup c'est sûr; il ne te portera pas en de beaux lieux c'est sûr, je connais encore les remparts qui nous menait à notre gîte la-bas sur le bout de la colline. Souviens-toi bien, souviens-toi très bien de tout ce qu'on a vécu avant d'aller mourir dans le foin du cheval de cet homme qui n'a pas eu à te connaître, mais qui te chante l'amour infini à peine deux semaines qu'il t'aie connue.

Écrit par : polycarpe | 14/10/2008

Les commentaires sont fermés.